Le comité dément fermement les accusations du Canard Enchaîné...

Ce mercredi 11 octobre, l'organisation des Jeux de 2024 a formellement démenti les chiffres avancés par Le Canard Enchaîné à propos du futur salaire de Tony Estanguet, à la tête du comité d'organisation des Jeux olympiques. 

Dans son édition parue ce mercredi, Le Canard Enchaîné affirme que "Bercy surveille de très près l'organisation des Jeux" et les éventuels dérapages financiers, tandis que l'État s'apprête à investir un milliard d'euros dans le budget total des JO-2024, qui s'élève déjà à 6,6 milliards d'euros.

D'après une note de la directrice du budget dévoilée par l'hebdomadaire, "les salaires envisagés pour les personnels du Cojo posent d'ores et déjà problème". Le Canard Enchaîné rapporte également que le comité de candidature "a dessiné une grille salariale" et attribué un salaire de 452.000 euros par an pour son futur président Tony Estanguet et de 383.000 euros pour son directeur général.

Le Comité Paris-2024 se défend

"Le document cité dans cet article est une note technique qui s'appuie sur le travail d'un cabinet de recrutement ayant réalisé une étude comparative relative à la rémunération des dirigeants qui ont travaillé à l'organisation des récents grands événements sportifs internationaux", affirme le Comité Paris-2024 par communiqué, tout en indiquant que "les montants mentionnés ne constituent en aucun cas la rémunération du président et du directeur général du futur Cojo (Comité d'organisation) Paris 2024".

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !