Le russe Viktor Ahn a été interdit de participation aux jeux olympiques 2018, a annoncé ce lundi l'agence TASS.

Sextuple champion olympique russe de short-track, Viktor Ahn ne participera pas aux JO 2018 de Pyeongchang. La raison de cette sanction ? Son implication dans le scandale de dopage d'État révélé par le rapport McLaren, a fait savoir ce lundi l'agence TASS.

D'origine sud-coréenne, naturalisé avant les Jeux Olympiques de Sotchi où il avait remporté pas moins de trois médailles d'or, Ahn souhaitait concourir à Pyeongchang sous drapeau neutre, avait-il fait savoir suite à la décision du Comité international olympique (CIO) de bannir de la compétition le comité russe.

Viktor Ahn bientôt privé de ses titres olympiques ?

Viktor Ahn, véritable star de short-track, était particulièrement attendu sur la piste de cette discipline, élevée quasiment au rang de religion d'État en Corée du Sud. Une véritable icône vivante pour le pays, qui pourrait rapidement être déchue en raison de son apparition dans le rapport McLaren et de son bannissement des prochains JO de 208. Une décision qui laisse d'ailleurs à penser qu'il pourrait perdre ses titres olympiques acquis en 2014, comme cela a déjà été le cas pour l'ensemble des autres sportifs russes impliqués dans ce vaste scandale.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !