Le parquet doit désormais décider si une enquête pénale doit être ouverte concernant les pressions que le patron du rugby français aurait fait peser en faveur du club de Montpellier...

La nouvelle, mauvaise pour Bernard Laporte, est tombée ce lundi. Le ministre des Sports a fait savoir qu'il s'apprêtait à remettre à la justice les éléments concernant les pressions qu'aurait exercées le patron du rugby français pour empêcher que le club de Montpellier ne soit sanctionné.

Le parquet va donc devoir décider s'il est justifié d'ouvrir une enquête pénale contre Bernard Laporte. Il est reproché à ce dernier, président de la Fédération française de rugby (FFR), d'avoir exercé des pressions pour réduire les sanctions contre le club de Montpellier, acheté par l'entrepreneur Mohed Altrad, dont le groupe du même nom avait signé un contrat f'image avec BL Communication, l'une des sociétés de Bernard Laporte.

Bernard Laporte fragilisé ?

Si la justice ouvre une enquête, alors la position de Bernard Laporte à la tête de la FFR sera fortement fragilisée, bien que la récente victoire de la France pour l'organisation de la Coupe du monde de rugby 2023 lui revient. Quoi qu'il en soit, l'enquête judiciaire qui s'en suivrait devrait durer plusieurs mois avant qu'un procès soit éventuellement fixé ou bien que le dossier soit classé sans suite.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !