Comment le jeune coureur, en pleine santé et parfaitement entraîné, a-t-il pu mourir d'un arrêt cardiaque en plein Paris-Roubaix ?

Suite au décès de Michael Goolaerts, jeune cycliste de 23 ans mort durant la course Paris-Roubaix ce dimanche, le procureur de Cambrai a décidé d'ouvrir une enquête, confiée à la gendarmerie, afin de déterminer les causes exactes de la mort du sportif, décédé d'un arrêt cardiaque. 

"Ce n'est pas une enquête pénale, c'est une enquête qui vise, quand les circonstances d'un décès sont inexpliquées, ce qui est le cas quand un jeune homme de 23 ans meurt de manière quasi subite, à élucider les circonstances sans pour autant présumer l'existence d'infractions", a précisé le parquet de Cambrai.

Alors qu'une autopsie devrait avoir lieu dans les jours à venir, à l'institut médico-légal de Lille, les policiers s'interrogent déjà sur les circonstances exactes qui ont entraîné le décès du jeune coureur. Le vélo accidenté de Michael Goolarts va être examiné et les gendarmes ont immédiatement entendu les témoins de la chute du cycliste, qui à ce moment-là n'était pas encore décédé. 

Secouru pour un arrêt cardiaque, Michael Goolaerts est décédé au centre hospitalier de Lille, dimanche 08 avril dans la soirée. "Selon les premiers éléments, c'est un malaise, sans doute cardiaque, qui a provoqué la chute, ce n'est pas la chute qui a provoqué son état", a précisé le parquet.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !