L'image est assez improbable. Un sprinteur qui prend seul le départ d'une série des 200 mètres lors des championnats du monde d'athlétisme.

Aucun doute, les encouragements du public lui étaient destinés. Aucun doute, car il était seul à prendre le départ de cette course surréaliste. Issac Makwala devrait se souvenir longtemps de sa série des 200 mètres lors des Mondiaux d'athlétisme de Londres. Le Botswanais est l'un des favoris de la discipline. Malade, il n'avait pas été autorisé à prendre le départ de la course, il a donc couru après tout le monde, seul sur la ligne de départ.

Mercredi en début de soirée, le meilleur performeur de l'année avec 19 secondes 77, a brillamment réussi son demi-tour de piste avec un chrono de 20 sec 20, bien moins que les 20 sec 53 requis pour accéder aux demi-finales.

Une polémique énorme

Le Botswanais âgé de 30 ans n'avait pas été autorisé à courir les séries du 200 m, ainsi que la finale du 400 m mardi. La raison ? Une gastro-entérite qui a touché plusieurs sportifs résidant dans un hôtel officiel de la compétition. Il avait donc été placé en quarantaine conformément aux règles de l'Agence publique de santé britannique.

Il n'aurait donc pas dû prendre le départ de cette course improbable, mercredi soir. Pourtant il a finalement été autorisé à courir par la Fédération internationale, après une requête de la Fédération du Botswana. Le sprinteur a également passé un examen médical le déclarant apte à courir.

Mardi soir, Makwala s'était présenté à l'entrée du stade olympique pour participer à la finale du 400 mètres, mais avait été interdit d'entrée par la Fédération internationale. C'est finalement le champion olympique en titre Van Niekerk qui avait remporté la course.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !