Lors de la finale de la Ligue Europa, le club rhodanien accueillait dans son stade la compétition entre l'OM et l'Atlético Madrid.

"Jean-Michel Aulas, on va tout casser chez toi !", scandaient les supporters marseillais, qui visiblement ont pris leur chant un peu trop à coeur, ce mercredi 16 mai. Alors que le club rhodanien accueillait la finale de la Ligue Europa, qui a vu s'affronter l'Olympique de Marseille et l'Atlético Madrid, de nombreuses dégradations ont été commises dans le stade du Groupama Stadium. Des dégradations qui ont poussé l'OL a déposé plainte ce jeudi "pour une multitude de dégradations commises mercredi soir dans l'enceinte du Groupama Stadium", rapporte Le Progrès.

105 sièges dégradés, exclusivement côté Marseillais

"On a recensé 105 sièges dégradés, des néons arrachés tout comme des distributeurs de savons et de papier dans les toilettes, ainsi qu'une caméra de vidéo-surveillance arrachée", déplore Xavier Pierrot, stadium manager de l'OL. "Des câbles électriques ont également été brûlés par les fumigènes. Ces dégradations ont été commises exclusivement côté sud", le côté réservé justement aux supporters marseillais. 

L'Olympique Lyonnais a immédiatement lancé des travaux de réparation, car le Groupama Stadium doit accueillir ce samedi le match entre Lyon et Nice, pour la dernière journée de Ligue 1. D'après la préfecture lyonnaise, 21 personnes dont 18 supporters marseillais ont été interpellés à Lyon, après le match contre l'Atlético Madrid.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !