Le président de la Fédération internationale a publiquement regretté la défaite d'Usain Bolt samedi soir en finale du 100 mètres lors des championnats du monde. Des propos "inhumains et antisportifs" selon l'agent de Justin Gatlin le nouveau champion du monde de la discipline.

L'agent de Justin Gatlin ne décolère pas. Il n'a pas digéré les propos de Sebastian Coe, le président de la Fédération internationale, après la victoire du controversé américain. Selon lui, le traitement infligé à son champion est "inhumain" et "antisportif".

Car le président de l'IAAF, fervent défenseur de l'exclusion à vie des sportifs pris en récidive de dopage (ce qui est le cas de Justin Gatlin), avait déclaré dimanche sur la BBC que la victoire de l'Américain n'était pas "le scénario idéal" pour ce sport. Sebastian Coe avait publiquement avoué qu'il aurait préféré voir le Jamaïcain, Usain Bolt, remporter cette course, qui était d'ailleurs le dernier 100 mètres de sa carrière.

"Justin Gatlin a purgé sa peine"

"Je suis indigné", a déclaré Renaldo Nehemiah, l’agent de Gatlin et également ancien recordman du monde du 110m haies. "Je ne cautionne pas le dopage, mais Justin Gatlin a purgé sa peine, il respecte les règles et l’IAAF l’a réintégré. Donc raconter une histoire dans laquelle il serait le méchant, ce n’est réellement pas juste. C’est inhumain et antisportif".

"Lord Coe est membre de l’IAAF qui a établi les règles et les sanctions. Quand vous avez purgé votre peine, vous êtes censés être réintégré. S’ils n’en veulent pas, il faudrait alors qu’ils changent les règles". Justin Gatlin avait été suspendu quatre ans, entre 2006 et 2010, pour avoir été contrôlé positif à deux reprises.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !