La bataille entre Donald Trump et les joueurs de football américain est loin d'être terminée. Nouvel acte ce week-end, avec la sortie de Mike Pence qui assistait à un match de NFL.

Encouragé par Donald Trump, Mike Pence a montré son désaccord avec le "Take a knee", c'est-à-dire le fait de s'agenouiller. Dimanche, le vice-président américain s'était installé en tribune pour suivre un match de NFL, la ligue de football américain. Mais lorsqu'il a vu des joueurs s'agenouiller pendant l'hymne national, il a décidé de quitter les lieux pour montrer son désaccord.

Mike Pence assistait à un match des Indianapolis Colts. Cet ancien gouverneur de l'Indiana tenait à rendre homme à l'ancien quarterback star de l'équipe, Peyton Manning. Lorsque l'hymne a retenti, une vingtaine de joueurs des San Francisco 49ers ont posé un genou à terre.

Ce geste est utilisé par les joueurs de NFL pour protester contre les propos de Donald Trump qui appelait les équipes à "virer les fils de p***" qui manquaient de respect au drapeau américain.

Sur Twitter, Mike Pence a écrit : "J’ai quitté le match d’aujourd’hui parce que le président et moi n’honorerons aucun événement qui manque de respect à nos soldats, à notre drapeau ou à notre hymne national".

Un message suivi quelques minutes plus tard par un autre de Donald Trump qui s'est dit être à l'origine de la décision de son vice-président de quitter l'enceinte. "J’ai demandé au vice-président Pence de quitter le stade si des joueurs mettaient un genou à terre, manquant de respect à notre pays. Je suis fier de lui et de Karen" (l'épouse de Mike Pence), a tweeté le président américain.

Le premier joueur à avoir posé un genou à terre pendant l'hymne américain est Colin Kaepernick. Il voulait protester contre les violences envers les Noirs aux États-Unis.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !