Le papa du petit Ali et époux de la sportive Estelle Mossely a été suspendu par la Fédération française de boxe pour manquement à la réglementation antidopage, apprend-on ce mardi 6 mars. 

Coup dur pour Tony Yoka. Ce mardi, le boxeur français a été suspendu pour manquement à la réglementation antidopage par la Fédération française de boxe, a-t-on appris de l'AFP. 

Suspendu pendant un an

Champion olympique des lourds à Rio en 2016, passé en professionnel depuis, Tony Yoka se voit interdit de participer à des compétitions pendant un an. Il avait été sanctionné le 12 décembre 2017 pour ne pas s'être présenté à 4 contrôles antidopage inopinés, entre juillet 2016 et juillet 2017. 

Tony Yoka assume et ne souhaite pas faire appel de sa suspension

Au début de l'année 2017, puis au mois de juillet de la même année, les contrôleurs se sont rendus au domicile du boxeur français alors que ce dernier était en déplacement aux États-Unis, où il s'entraîne désormais le plus clair de son temps. Le sportif ne pouvait donc pas se prêter aux contrôles puisqu'il ne se trouvait pas en France. "Chaque fois, c'est une absence de renseignement et de précision, fait savoir son avocat Me Péricard. Tony Yoka assume complètement. (...) Il n'a pas souhaité faire appel de cette sanction. Il a dit 'ça m'apprendra, je n'avais qu'à être plus diligent'."

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !