La joueuse de tennis française, qui a perdu son match du 3e tour contre Mertens, est furieuse contre les organisateurs du tournois de l'Open d'Australie qu'elle accuse de ne pas tenir compte de la chaleur...

« On n'est pas des robots », a souligné Alizé Cornet à l'issue de sa défaite face à la Belge Élise Mertens, au troisième tour de l'Open d'Australie vendredi dernier, alors que Melbourne était plongé dans la canicule. Une chaleur intense qui a forcé la joueuse de tennis à s'allonger sur le court au début du deuxième set, puis de réclamer un temps mort tandis que les températures avoisinaient les 40 degrés. Le score était alors de 7-5, 2-1 en faveur de sa rivale.

« C'est le coup de chaud typique. J'ai commencé à me sentir très mal, à avoir la tête qui tourne et des frissons partout dans le corps. Je sentais que si je continuais sur le même rythme j'avais de grandes chances de faire un vrai malaise. J'ai tout de suite appelé les kinés et grâce à leurs soins j'ai pu me sentir un peu mieux et finir le match », a rapporté la Française, qui demande à ce que le règlement de ce tournois soit adapté d'urgence. 

« Personne n'a envie de vivre ce qu'on a vécu sur les courts ces deux derniers jours. On a envie que la règle change. Je comprends qu'ils (les organisateurs) aient envie de lancer les matches quoiqu'il arrive. C'est du business. Faut que ça roule et faut que ça tourne. Mais à un moment donné on n'est pas des robots, on n'est pas des pions qu'on met sur le court », a estimé Alizé Cornet, avant de poursuivre : « J'ai l'impression qu'ils attendent qu'il y ait un drame pour changer (la règle), un drame qui peut survenir à n'importe quel moment dans ces conditions. Il faudrait peut-être une coalition de joueurs et qu'on dise qu'on boycotte, qu'on n'y va pas. Notre santé n'est pas prise en compte. »

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !