Avant de s'illustrer sur les terrains de Ligue 1, Adil Rami, nouveau chéri de Pamela Anderson, passait ses journées à effacer les tags des graffeurs de Fréjus. Un passé de fonctionnaire municipal qui semble désormais bien loin...

Il y a dix ans, Adil Rami était bien loin des terrains de foot dorés. Son terrain de jeu n'était autre que la ville de Fréjus, qu'il s'efforçait de maintenir propre en sa qualité d'agent municipal. Aujourd'hui, le footballeur star s'affiche aux côtés de la star internationale Pamela Anderson et enchaîne les victoires, quand il ne se ballade pas dans les couloirs du stade Vélodrome, sapé comme un prince. Et depuis toutes ces années, plus grand monde ne l'a aperçu dans les rues de Fréjus, où il s'évertuait à effacer les tags des graffeurs.

« A l’époque, quand il avait besoin, il savait qui j’étais… Aujourd’hui, il ne me connaît plus », se désole un ancien proche. « Disons qu’il est discret, nuance pour sa part Antoine Mancino, secrétaire général de l’Etoile Fréjus-Saint Raphaël. J’avais peur, justement, qu’il soit trop près de Fréjus, qu’il soit perturbé par ce contexte. Mais il sait faire la part des choses ! »

Adil Rami, qui a offert à sa mère une belle villa à proximité de Fréjus, vient de temps en temps lui rendre visite dans une « belle bagnole ». Ce qui étonne toujours ses anciens copains, qui se souviennent de sa « 205 pourrie ». 

Mamadou Kané, lui aussi fonctionnaire-footballeur à Fréjus, se remémore les folles années de sa jeunesse varoise aux côtés du défenseur : « Il rigolait tout le temps ! Il était chambreur… Il aimait bien se faire remarquer, quoi. Le coup de la bagnole, la 205, il savait qu’elle était pourrie, mais c’était une façon de se faire remarquer… Comme de la frime à l’envers ! Ils étaient une sacrée bande de copains, ils sortaient ensemble, buvaient des coups, c’était toujours la bonne ambiance. »

Adil Rami n'a jamais caché son passé de fonctionnaire municipal. À l'époque où il enchaînait les boulettes avec les Bleus, il s'était agacé en interview : « On fait tout un foin des erreurs que je fais. Mais je préfère être incendié dans ce monde qu’être à la mairie. »

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !