Xavier Dupont de ligonnès: La folle erreur judiciaire

Depuis hier soir, les chaines info, les quotidiens, les sites d’information font des émissions spéciales, changent leur Une pour ne traiter que de l’arrestation de l’homme le plus recherché de France depuis 2011.  Après une cavale de 8 ans, c’est chose faîte : Xavier Dupont de Ligonnès vient d’être arrêté à Glasgow en Ecosse.  Cet homme est le suspect numéro 1 depuis la découverte du corps de sa femme, de ses quatre enfants et des deux labradors de la famille dans le jardin familial à Nantes. Pendant ces années, de multiples signalements ont été faits.  L’homme aurait été repéré dans de nombreux endroits qui au final étaient toujours de fausses pistes.  Mais ce vendredi, en provenance de Roissy Charles-de-Gaulle, l’homme est enfin attrapé par les policiers Ecossais qui sont à l’origine du « tuyau » signalant la présence de l’auteur  du quintuple assassinat familial sur ce vol. Pendant ce temps, les policiers Français foncent à Limay dans les Yvelines perquisitionner la maison dont l’adresse figure sur le passeport  de l’homme arrêté. La France se couche sur ses informations. Ce samedi matin, les journalistes ont rejoints les policiers à Limay. Et le voisinage commence à parler. Guy Joao qui serait en fait selon la police,  Xavier Dupont de Ligonnès est bien leur voisin. Mais pour tous, il est impossible que ce soit l’homme recherché depuis 8 ans. Guy Joao, un retraité de 65 ans vit dans cette maison depuis des décennies. Il s’est marié avec une écossaise en 2014, qui l’attendait d’ailleurs à l’aéroport. Physiquement, les deux hommes n’ont rien à voir. Si hier soir, des opérations de chirurgie esthétique étaient évoquées, ce matin la taille, l’écart entre les yeux, posent questions.  Et des informations  plus précises commencent à tomber en début de journée : les empreintes digitales ne correspondent que « partiellement ». Puis les tests ADN parlent  et concluent ses folles heures : Guy Joao n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès mais un retraité de Renault qui vit une retraite paisible entre l’ile de France et L’Ecosse. Aujourd’hui, la France entière connaît son nom, sa maison a été forcée et fouillée… par erreur ! Quant à l’homme recherché, le mystère reste entier.

Rubriques

Société