Un groupe d'experts en aviation civile vient de rendre ses conclusions concernant la disparition du vol MH370, qui transportait 239 personnes. L'avion aurait été précipité volontairement par son pilote dans l'Océan Indien. 

Quatre ans après la disparition du vol MH370, en mars 2014, le mystère pourrait bien avoir été résolu par un groupe d'experts en aviation civile, qui vient de rendre les conclusions d'une longue enquête. Selon leurs investigations, le crash de l'appareil aurait été causé par le pilote lui-même, qui aurait précipité l'avion dans le sud de l'Océan Indien, rapportent des médias australiens.

L'avion, un Boeing appartenant à la compagnie Malaysia Airlines, reliait Kuala Lumpur à Pékin avec 239 personnes à bord. Le 8 mars 2014, il disparaissait des écrans radars peu de temps après son décollage. Malgré d'importantes recherches menées dans le sud de l'Océan Indien sur une surface de 120.000 km², l'épave de l'avion n'avait jamais été retrouvé. 

Les experts, après avoir étudié une nouvelle fois la trajectoire de l'avion, estiment que la manoeuvre du pilote était délibérée et bien étudiée. "Lorsque l’avion a traversé la Thaïlande et la Malaisie, il descend la frontière, ce qui signifie qu’il entre et sort de ces deux pays", explique ainsi l'expert en aviation civile britannique Simon Hardy. "Si vous me demandiez de faire disparaître un Boeing 777, je ferais exactement la même chose. Il a volé de manière très précise. Cela a fonctionné puisque l’armée n’a pas réussi à intercepter l’avion".

Autrement dit, le pilote aurait voulu se suicider en précipitant l'avion dans le fond de l'Océan Indien. Une thèse déjà soutenue par le Premier ministre australien Malcolm Turnbull en 2016. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !