Violent séisme à la frontière Iran-Irak : au moins 328 morts

Ce dimanche soir, un violent séisme a frappé l'Iran et l'Irak. Le bilan provisoire, en constante augmentation, est très lourd.

Au moins 328 personnes sont mortes et plus de 2.500 personnes ont été blessées ce dimanche soir lors d'un violent séisme qui a eu lieu à la frontière commune de l'Irak et de l'Iran, ce dimanche soir. Un lourd bilan qui devrait être encore revu à la hausse, à mesure que les secours déblaient la zone.

Le tremblement de terre de magnitude 7,3 a frappé le nord-est de l'Irak et les régions frontalières d'Iran et de Turquie dimanche soir. Pour l'instant, seul l'Iran a communiqué un bilan provisoire des victimes, qui ne cesse d'augmenter d'heure en heure. En Irak, où se situait pourtant l'épicentre du séisme, les autorités n'ont pour l'instant déclaré que six morts. 

Une zone difficile d'accès pour les secours

Compte tenu de la difficulté d'accès à la zone touchée par le tremblement de terre, une zone montagneuse, les autorités iraniennes s'attendent à ce que le bilan des victimes augmente encore considérablement. D'après l'Institut géologique américain (USGS), la secousse a été enregistrée jusqu'à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de la ville d'Halabja, une zone montagneuse située dans la province irakienne de Souleimaniyeh. Détectée à une profondeur de 25 kilomètres, la secousse qui s'est déclenchée à 18h18 GMT (19h18 heure française), a aussi été ressentie en Iran et en Turquie. 

Rubriques

Société