Vinci veut faire payer les resquilleurs

Vinci incite les automobilistes qui ont profité des "péages gratuits" offerts par les gilets jaunes à payer la note... Pas sûr que cette initiative soit vraiment suivie. 

Les opérations "péages gratuits" organisées par les gilets jaunes ne sont pas du goût de Vinci Autoroutes, qui invite dans le Dauphiné les automobilistes ayant profité de ce passe-droit à bien vouloir "payer le péage correspondant à leurs trajets". "On va prochainement écrire aux personnes que l'on a pu identifier. L'idée n'est absolument pas de les pénaliser", a fait savoir la société autoroutière. 

Vinci Autoroute a également précisé qu'il "ne s'agissait pas d'opérations 'péages gratuits' et que les levages de barrière se font ici sans notre accord". 

Des dégâts considérables causés aux équipements et infrastructures

La perte globale de chiffre d'affaires suite à ces opérations des gilets jaunes et aux dégradations constatées est estimée par le groupe français de BTP et concessions Vinci à "plusieurs dizaines de millions d'euros". 

"Près de 250 sites ont ainsi été impactés quotidiennement par les actions des manifestants", ajoute Vinci par communiqué, tout en dénonçant "des dégâts considérables causés aux équipements et infrastructures".

Rubriques

Société