Ce dimanche, l'Institut Montaigne a dévoilé ses propositions pour réformer l'islam en France, qui serait de plus en plus sous l'emprise du fondamentalisme, souligne le groupe de réflexion. 

L'Institut Montaigne vient de remettre son rapport à Emmanuel Macron. Le but de ce groupe de réflexion ? Mettre un terme à la progression du fondamentalisme chez les musulmans de France, avec plusieurs pistes qui risquent fort de faire débat. La première idée de ce rapport étant de créer une Association musulmane pour l'islam de France (Amif). 

Hakim El Karoui, auteur de ce rapport, était invité de RTL ce dimanche : "L'idée c'est de créer une organisation neutre, indépendante des pays d'origine, indépendante de ceux qui tiennent aujourd'hui les mosquées, pour  prélever une toute petite somme d'argent sur chaque acte de consommation et  réinvestir cette somme d'argent dans le travail théologique, parce que c'est la  mère de toutes les batailles". 

Ainsi, une "taxe halal" pourrait voir le jour, dont le but finale serait de pouvoir former "des cadres religieux", mais également d'investir dans "la construction de certaines mosquées". Un "service utile aux fidèles" qui viendrait freiner, des financements jugés souvent "opaques" par les musulmans eux-même. 

Pour finir, le rapport de l'Institut Montaigne prône le renforcement de l'apprentissage de l'arabe dans les collèges et lycées de France. "Le nombre d'élèves qui apprennent l'arabe au collège et au lycée a été divisé par deux. Il a été multiplié par dix dans les mosquées, il faut savoir ce qu'on veut", a souligné Hakim El Karoui. 

 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !