Val-de-Marne : un animateur avoue avoir agressé sexuellement 12 écolières

L'animateur, qui exerçait dans deux écoles d'Alfortville (Val-de-Marne), a reconnu avoir agressé sexuellement 12 fillettes âgées de 8 à 12 ans. 

Animateur dans deux écoles, il s'occupait des activités périscolaires dans deux établissements d'Alfortville, dans le Val-de-Marne. Il sera jugé le 15 mai prochain après avoir reconnu être coupable d'agressions sexuelles sur douze écolières, apprend-on ce mercredi de sources concordantes.

Âgé de 29 ans, l'homme a "reconnu les attouchements" sur ces fillettes, a expliqué le parquet de Créteil, précisant qu'il avait été placé sous contrôle judiciaire samedi dernier, avec l'interdiction d'exercer toute activité en lien avec des mineurs. "Il les caressait sur leurs vêtements et parfois dessous, sur le dos ou les cuisses, parfois en frôlant le sexe ou les fesses", a ajouté le ministère public. L'animateur, qui "parle d'actes de tendresse, mais reconnaît qu'il s'agit de gestes déplacés", sera jugé le 15 mai prochain pour agression sexuelle.

Fin janvier, les directrices des deux écoles dans lesquelles il était employé ont alerté l'Éducation nationale. Quatre fillettes ont, dans un premier temps, étaient entendues par les policiers de la brigade locale de protection de la famille du commissariat d'Alfortville. "Elles ont raconté des caresses, mais il n'a jamais été question de viol", précise une source proche de l'enquête. Les quatre écolières ont également évoqué d'autres victimes. "Une fille s'est vu délivrer 20 jours d'ITT (incapacité totale de travail)".

L'homme, relâché une première fois avant d'être interpellé et confronté à de nouveaux témoignages, finira par reconnaître avoir "des pulsions sexuelles et toucher les petites filles à même la peau".

Rubriques

Société