Vague de suicides dans le milieu du porno

En seulement deux mois, quatre actrices de film X se sont ôté la vie. 

Depuis deux mois, le monde du porno est sous le feu des projecteurs. Quatre actrices se sont donné la mort dans des circonstances dramatiques. Dépression, alcool, drogues, mal-être, harcèlement sur les réseaux sociaux, tels étaient le quotidien de ces jeunes femmes souvent jugées pour leur profession avant même d'avoir pu s'exprimer. Katsuni, une célèbre pornstar française, racontait l'histoire de Nina Roberts, une jeune femme ayant voulu se lancer dans le porno par manque de repères : "Malgré son évidente beauté, elle est la figure du vilain petit canard, (...) l’anti-héroïne qui s’est échouée dans tous les extrêmes, repoussant ses limites en éprouvant son corps : boulimie, drogues dures, tentatives de suicide". 

August Ames, la plus médiatisée

La mort de l'actrice X August Ames a été l'un des électrochocs auprès du public pour se rendre compte du calvaire que vivaient certaines filles dans le milieu. Après avoir refusé de tourner avec des homosexuels pour raison d'hygiènes, la jeune femme avait violemment été prise à partie sur Twitter, se faisant traiter de tous les noms et surtout d'"homophobe", ce dont elle s'était défendue avec véhémence. Peu de temps avant son suicide, August Ames a posté un message qui sonne comme un dernier appel à l'aide avant de mourir : "Allez tous vous faire foutre".

Rubriques

Société