Cathy Miller, qui se présente comme une "chrétienne pratiquante", a refusé de vendre un gâteau de mariage à un couple de lesbiennes. Attaquée en justice, elle vient d'obtenir gain de cause devant un tribunal californien. 

Le tribunal de Bakersfield, dans la région très conservatrice du centre de la Californie, vient de donner raison dans sa décision de justice à une pâtissière qui avait refusé de vendre à un couple de gays un gâteau de mariage.

Ce lundi soir, le tribunal californien a souligné dans son jugement qu'"aucun pâtissier n'a le droit de mettre ses produits dans une vitrine publique, d'ouvrir sa boutique puis refuser des ventes pour des questions de race, religion, genre ou identité sexuelle".  Cependant, "la différence ici" réside dans le fait "que le gâteau en question n'a pas encore été cuisiné". Ainsi, pour le tribunal de Bakersfield, l'État de Californie qui a engagé les poursuites "veut forcer (la pâtissière Cathy) Miller à utiliser ses talents pour créer un gâteau qu'elle n'a pas encore fait tout en sachant que son oeuvre sera affichée pour célébrer une union que sa religion interdit". 

"Si ce tribunal forçait (Cathy Miller) à obtempérer, ce serait faire violence à l'essence de la liberté d'expression garantie dans le premier amendement de la Constitution", a souligné le juge David Lampe.

Après ce verdict en sa faveur, Cathy Miller s'est dite "folle de joie". Quant aux plaignantes, Eileen et Mireya Rodriguez, elles contestent formellement avoir demandé un gâteau spécialement conçu pour elles. Les deux femmes affirment être allées goûter des gâteaux en vue de leur mariage le 17 août 2017 et avoir demandé à Cathy Miller un modèle de gâteau préexistant.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !