Une tête de loup vieille de 40 000 ans

Des chercheurs japonais ont fait une découverte étonnante dans le pergélisol (une couche de glace qui ne peut dégeler) de Sibérie : une tête de loup datant de 40 000 ans.

En Sibérie, une tête de loup vieille de 40 000 ans a été découverte enfouie dans le pergélisol. C’est un habitant de la région qui l’a trouvée, près du fleuve Tiekthtyak dans la République russe de Sakha. Le plus surprenant reste son état de conservation relativement bon : les crocs, le pelage, les organes… tout est quasiment intact. L’âge du loup est estimé à 3 ans et sa tête mesure 40 centimètres, elle est donc 25% plus grande qu’une tête de loup normale. Cette espèce aurait pu mesurer jusqu’à 1,6 mètre de tout son long.

“Il s’agit d’une découverte unique des premiers vestiges d’un loup du Pléistocène adulte avec ses tissus préservés”, explique le paléontologue Albert Protopopov au Siberian Times. En réalité, cette tête de loup a été découverte pendant l’été 2018 mais c’est lors de l’ouverture de l’exposition de spécimens de mammouth laineux qui a eu lieu à Tokyo ce mardi que l’on en a eu la confirmation.

Rubriques

Société