Une chasse à courre cruelle

Dans l'Oise, une riveraine a réussi à mettre fin à une partie de chasse à courre, au terme de laquelle le cerf a été gracié. Mais le pauvre animal est mort d'épuisement et de peur. 

Ce mardi, un cerf a subi un triste sort. L'animal, traqué par des chasseurs participant à une partie de chasse à courre jusque Thiers-sur-Thève (Oise), s'était réfugié chez une habitante. L'un des chasseurs est allé jusqu'à pénétrer dans la propriété, poussant la riveraine à appeler les gendarmes. Après intervention de ces derniers, l'animal a finalement été gracié. Malheureusement, l'animal a fini par être retrouvé en forêt, mort d'épuisement.

En réalité, le terrain n'appartenait pas à la riveraine en question, mais à l'Institut de France, propriétaire de la forêt de Chantilly et qui loue le droit de chasse, rapporte le Courrier Picard. Les chasseurs avaient donc le droit d'y pénétrer, mais ils ont tout de même bafoué certaines règles en s'approchant trop près des habitations. 

Certains chasseurs doivent être entendus par les gendarmes dans le cadre de cette affaire. 

Rubriques

Société