Une nouvelle pandémie

La Chine vient étrangement d’annoncer qu’une « pneumonie inconnue » est apparue au Kazakhstan. Plus de 32 000 cas ont été référencés entre le 29 juin et le 5 juillet faisant près de 451 décès en 7 jours. Le COVID-19 n’a officiellement tué que 264 personnes dans cette ex-République soviétique. Cette « pneumonie » serait beaucoup plus dangereuse que le coronavirus ! Les autorités kazakhs affirment que ces décès sont dus au COVID-19 et non à une nouvelle « maladie ». Ce qui est curieux, c’est que ce soit la Chine qui fait cette annonce. À croire, que plusieurs souches de virus ont été développées et « perdus ».

 

Rubriques

Société