Un record de chaleur près du Pôle Nord

Si le mois de juin avait déjà battu un record de chaleur à l’échelle mondiale, un record absolu de chaleur a été observé près du Pôle Nord.

En effet, Alert, situé à moins de 900 kilomètres du Pôle Nord, a subi une température de 21 degrés Celsius dimanche 14 juillet. Si ce n’est pas beaucoup pour nous, “c’est assez phénoménal comme statistique, c’est un exemple parmi des centaines et des centaines d’autres records établis par le réchauffement climatique”, selon Armel Castellan, météorologue du ministère canadien de l’Environnement. Le 15 juillet, il faisait 20 degrés, une température donc un peu plus basse, mais toujours un “record absolu”.

La dernière fois qu’il a fait aussi chaud là-bas, c’était le 8 juillet 1956. Depuis 2012 cependant, des températures entre 19 et 20 degrés ont été enregistrées à plusieurs reprises dans cette région. Habituellement, il fait en moyenne 3,4 degrés à Alert, en juillet. La moyenne des températures maximales est normalement de 6,1 degrés. Le météorologue explique ce phénomène par une “crête de haute pression” au Groenland, qui “aide à avoir des vents du sud” sur l’océan Arctique. Un record représentatif du réchauffement climatique.

Rubriques

Société