Un proche de Chekatt mis en examen

Un proche de Cherif Chekatt, soupçonné de lui avoir fourni une arme, a été mis en examen pour "participation à une association de malfaiteurs terroristes criminelle". 

Chérif Chekatt, l'individu fiché S qui a ouvert le feu à proximité du marché de Noël de Strasbourg la semaine dernière, aurait bénéficié de complicité. Un de ses proches a été mis en examen pour "participation à une association de malfaiteurs terroristes criminelle, acquisition, détention et cession d'armes de catégorie B par au moins deux personnes en relation avec une entreprise terroriste", après avoir été présenté à un juge ce lundi. L'homme a été placé en détention provisoire, comme le souhaitait le parquet. 

D'après une source policière, cet individu de 37 ans n'est pas connu pour radicalisation, a contrario de Chérif Chekatt, fiché S pour fréquentation des milieux salafistes radicaux strasbourgeois. En revanche, ce proche a déjà fait l'objet de condamnation pour des affaires de droit commun. 

Ce lundi, deux autres suspects ont également été placés en garde à vue. Ils sont également soupçonnés d'avoir contribué à livrer l'arme ayant servi à Chérif Chekatt pour tuer cinq personnes et faire plusieurs blessés, le 11 décembre dernier à Strasbourg. Après une chasse à l'homme de deux jours, le jeune homme de 29 ans a été abattu par la police jeudi, alors qu'il venait d'ouvrir le feu sur des agents. 

Rubriques

Société