Amazonie : un premier avion G7

Le G7 avait pris la décision d’investir 20 millions d’euros dans des avions pour lutter contre les incendies en Amazonie. Un premier avion a été chargé d’éteindre le feu au Paraguay.

Mercredi, un avion a décollé, direction le Paraguay, afin d’arroser la forêt amazonienne. C’est le G7, en coordination avec le Chili, qui a financé cette aide. L’Elysée a précisé le décollage prochainement d’autres avions, “notamment vers la Bolivie”. Le Chili avait fait une première évaluation des besoins des pays touchés par les incendies et avait établi la nécessité d’utiliser des avions bombardiers d’eau pour arroser les zones en feu. C’est pourquoi le G7 a décidé de débloquer 20 millions d’euros. Néanmoins, ces opérations sont menées par le Chili.

La France a pris la décision d’intervenir en Bolivie, afin d’identifier les besoins, et s’est déclarée prête à mobiliser plusieurs dizaines de pompiers. Elle essaie également d’élargir le cercle des donateurs, au-delà des seuls membres du G7. Et ce pour l’aide d’urgence ainsi que le plan de reforestation qui sera évoqué à la fin du mois de septembre pendant l’Assemblée générale de l’ONU. Plusieurs groupes privés ont débloqué des moyens pour l’Amazonie, notamment LVMH qui compte donner 10 millions d’euros et Airbus qui a prévu de fournir des hélicoptères.

Rubriques

Société