Un Américain tué par une tribu autochtone

Le 16 novembre dernier, un touriste américain a été tué par une tribu autochtone, en Inde. L'homme, qui avait débarqué sur l'île seul, a été immédiatement abattu par des tirs de flèches. 

La police locale a rapporté ce mercredi la mort d'un Américain sur l'île indienne d'Andaman-et-Nicobar. L'homme est mort en tentant d'approcher illégalement une communauté coupée de la civilisation et connue pour son hostilité vis-à-vis du monde moderne. 

Ce peuple de chasseurs-cueilleurs des Sentinelles, dont la population est estimée à 150 individus, s'attaque violemment à toute personne tentant d'entrer en contact direct avec eux en approchant leur petite île de la mer d'Andaman. 

Le 16 novembre dernier, John Chau, ressortissant américain de 27 ans, a accosté seul sur cette île après avoir fait une bonne partie du chemin accompagné de pêcheurs locaux, qu'il avait payé pour le transporter jusqu'à ce lieu, situé à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Port Blair. Après avoir fini le trajet seul, le jeune homme a posé le pied sur cette île. À peine était-il arrivé que plusieurs individus de la tribu l'ont abattu de plusieurs flèches, avant de traîner son corps en l'attachant à une corde. 

"Il a été attaqué avec des flèches, mais il a continué à marcher. Les pêcheurs ont vu les tribaux nouer une corde autour de son cou et traîner son corps", a fait savoir la police locale. 

Dès les années 1970, le gouvernement indien a tenté à de nombreuses reprises d'entrer en contact pacifique avec cette tribu, sans succès. L'Inde y a officiellement renoncé en 1990, après plusieurs échecs. 

Rubriques

Société