Turquie : Erdogan incite une petite fille à mourir en martyr

Pour soutenir l'offensive turque en Syrie, le président n'a pas hésité à inciter une petite fille, en pleurs, à "tomber en martyr". 

La scène, retransmise en direct à la télévision, est à peine croyable. Samedi dernier, le président Recep Tayyip Erdogan faisait un discours face aux militants de son parti, l'AKP. Devant un parterre de partisans venus l'acclamer, le dirigeant turc a invité une fillette à la rejoindre sur l'estrade.

La petite fille, vêtements militaires et bonnet rouge, est alors montée sur scène. En larmes, elle s'est dirigée vers le président qui a posé une main sur son épaule. "Si elle tombe en martyr, elle sera recouverte d'un drapeau, Machallah !", a alors lancé Erdogan à la foule, avant d'embrasser la fillette. "Elle est prête à tout, n'est-ce pas ?", a-t-il ajouté alors que la foule était en liesse. La petite fille, de plus en plus anxieuse, a fini par retourner à sa place.

Des propos rapidement condamnés par l'opposition. "Faire venir une enfant sur scène devant des milliers de personnes et bénir la mort est une grande erreur. Aucun enfant ne devrait jamais avoir à être dans l’ombre des armes et le visage de la guerre", s'est notamment insurgé le vice-président du parti républicain du peuple (CHP) dans le Telegraph

Avec cette intervention, le président turc voulait appeler son peuple à soutenir l'opération militaire lancée en Syrie par son régime. Depuis le 20 janvier dernier, la Turquie est engagée dans l'offensive contre les milices kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), lancée dans la région d'Afrine en Syrie.

Rubriques

Société