« Trop d'Arabes à Toulouse » : le maire réclame la démission d'un élu municipal, qui refuse

Ce jeudi, le maire Les Républicains de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a demandé la démission de l'un de ses élus municipaux, qui lors d'une interview dans le cadre d'un déplacement à Tel-Aviv, avait affirmé qu'il y avait « trop d'Arabes » à Toulouse...

Aviv Zonabend refuse de démissionner, comme le lui demande le maire LR de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. Pour ce dernier, les propos tenus par son élu municipal sont inadmissibles et xénophobes. Après avoir obtenu "la traduction assermentée de l'interview" de Aviv Zonabend, donnée en hébreu à la radio israélienne Galatz lors d'un déplacement à Tel-Aviv, le maire de Toulouse a déchu de ses fonctions l'élu. Problème, celui-ci s'accroche à ses fonctions et refuse de quitter son poste.

Interviewé par le journaliste israélien Razi Barkai, qui lui demandait « combien y a-t-il d'Arabes à Toulouse ? », Aviv Zonabend avait répondu : « beaucoup trop », tout en précisant par la suite qu'ils représentaient « 11 à 12% des habitants » de la ville.

« Ces paroles sont en violation profonde avec l'esprit de tolérance et de respect qui constitue la boussole de mon engagement et de celui de toute mon équipe dans sa diversité », a déclaré le maire de Toulouse. 

De confession juive, Aviv Zonabend est en charge des relations avec les villes jumelées. Il s'était rendu en déplacement à Tel-Aviv, car la ville est jumelée avec Toulouse. Le maire de Toulouse, regrettant que l'élu ait tenu de telles paroles, « qui plus est dans le cadre » de ses fonctions de conseiller municipal, l'a informé qu'il devait « présenter sous 24 heures sa démission ». « A défaut, je prendrai mes responsabilités en lui retirant l'ensemble de ses délégations exercées tant à la Mairie de Toulouse qu'à Toulouse Métropole », a conclu Jean-Luc Moudenc.

Rubriques

Société