Des traces de sperme de Jonathann Daval

Rebondissement dans l'affaire Daval, la trace ADN retrouvée sur le short d'Alexia s'avère être du sperme appartenant à son mari et meurtrier présumé, Jonathann. 

Cette nouvelle découverte vient mettre à mal la version de Jonathann Daval. Il y a quelques heures, révèle L'Est Républicain, une trace ADN retrouvée sur le short de footing d'Alexia Daval a été identifiée comme étant du sperme de son mari, Jonathann. 

Interrogé sur cette découverte, l'informaticien de 34 ans a rapidement trouvé une explication, affirmant avoir eu des relations sexuelles consenties avec son épouse, quelques jours avant le drame. Autre découverte : un bouchon non identifié, retrouvé près du corps de la jeune femme.

Il pourrait s'agir du bouchon d'une bouteille de produit inflammable, retrouvée dans le garage de la maison des Daval. Cette bombe aérosol, découverte au domicile du couple, ne possédait justement plus de bouchon. Depuis ses aveux en janvier dernier, Jonathann Daval reconnaît le meurtre de son épouse, mais maintient désormais qu'il est le fruit d'un complot familial. Il a toujours nié avoir brûlé le corps d'Alexia. 

Le suicide d'un habitant d'Esmoulins reste également pour l'heure une énigme. L'homme, qui résidait non loin de l'endroit où le corps d'Alexia a été retrouvé, s'est en effet donné la mort au moment même où Jonathann Daval passait aux aveux. Mais après plusieurs mois d'enquête, les enquêteurs n'ont établi aucun lien probant entre les deux affaires. 

Rubriques

Société