Totalitarisme islamiste : une tribune signée par 100 intellectuels fait réagir les politiques

100 intellectuels ont signé une tribune consacrée à l'importance que prend le "totalitarisme islamiste" dans les banlieues en France et ont pointé du doigt le "séparatisme islamiste" dans certaines de celles-ci. Cette annonce a suscité diverses réactions parmi les politiques.

Benjamin Griveaux, Manuel Valls, Xavier Bertrand, ou encore Jean Messhia : de nombreuses personnalités politiques ont réagi face à la tribune publiée par 100 intellectuels au sujet du "totalitarisme islamiste". 

Une tribune jugée "stigmatisante"

L'élu Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a déclaré avoir trouvé "stigmatisante" la tribune publiée au sujet de la montée en puissance du totalitarisme islamiste en banlieue en France. Si l'homme a admis sur France Inter que le salafisme avait pris le pouvoir dans certains quartiers français, «la reconquête se fait avec la police de sécurité du quotidien, elle se fait en dédoublant les classes et en ayant deux fois moins d'élèves dans les quartiers difficiles». Pour l'ex-premier ministre Manuel Valls, "ouvrir les yeux est le meilleur service à rendre à la République et aux musulmans de France pour les aider à combattre l'islam politique et l'islamisme», publie-t-il sur son compte Twitter.

Une tribune bien accueillie du côté de la droite

Cette tribune a été bien accueillie par les politiques de droite, tels que la présidente du conseil régional Ile-de-France Valérie Pécresse, ou encore Xavier Bertrand qui aurait affirmé «moi aussi, je signe». Une diffusion en masse a même été évoquée par Jean Meshia, membre du bureau politique du Front national.

Rubriques

Société