Son avocat le dit malade et "pas physiquement en état de se défendre"...

D'après son avocat, l'auteur présumé de la tuerie du Musée Juif à Bruxelles, placé depuis en isolement dans une prison belge, "est en train de perdre la vue" et "l'ouïe", a affirmé Me Sébastien Courtoy face à la presse, réunie au palais de justice de Bruxelles.

Ce jeudi, Medhi Nemmouche avait fait le déplacement devant la juridiction, qui devait statuer sur sa détention "pour la première fois en plus de deux ans", car il voulait avant tout que la justice se rende compte de sa diminution physique, a expliqué son avocat. 

Des symptômes qui font penser à une tumeur au cerveau

"Il n'y aura pas de procès Nemmouche ! (...) Il n'est pas physiquement en état de se défendre, ni d'étudier son dossier", a insisté Me Courtoy, tout en dressant une liste de symptômes laissant penser à une "tumeur au cerveau".

L'avocat, au côté de son confrère Me Henri Laquay, second conseil de Nemmouche, a accusé l'administration pénitentiaire belge de ne rien faire pour soigner son client. Celle-ci s'opposerait, "pour des raisons inexplicables", à ce que Medhi Nemmouche passe un scanner et un IRM (imagerie par résonance magnétique), comme le recommande depuis le mois d'avril le médecin désigné par la juge d'instruction.

D'après ses avocats, Nemmouche, dans l'incapacité d'être jugé en Belgique pour la tuerie du Musée Juif, ne pourrait pas non plus l'être en France. Le parquet fédéral attend toutefois le dossier de la juge d'instruction pour rendre ses réquisitions.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !