Tensions à Hong Kong

Une nouvelle loi du gouvernement avait pour but d’empêcher les gens de manifester dans les rues, cependant, cela a eu un effet contre-productif puisque les violences ont de nouveau explosé à Hong Kong. Beaucoup craignent les prochaines restrictions que le gouvernement pourrait implémenter.

Ce week end, Hong Kong a encore été plongé dans le chaos alors que les manifestants défient l’interdiction de porter un masque dans les rues. Le gouvernement utilise une loi de l'époque coloniale ayant pour but de tenir les gens à l'écart des rues, cependant elle a eu l'effet contraire, car les manifestations de masse ont dégénéré. Les manifestants ont saccagé des entreprises liées à la Chine, la police a utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc et un garçon de 14 ans a été tué.

Avant même l'entrée en vigueur de la loi, les travailleurs sont sortis de leurs lieux de travail vendredi et se sont retrouvés pour protester contre la dernière décision du gouvernement de sévir contre les manifestations qui durent depuis des mois. Beaucoup se couvraient le visage pour s'opposer à la rumeur d'une loi interdisant le port du masque en public cet après-midi-là. Un manifestant de 24 ans s'est promené avec une boîte de masques chirurgicaux, encourageant les gens à en prendre un. "En fait, je n'en ai pas distribué beaucoup parce que tout le monde en a déjà un", dit-il. Des manifestations sont encore prévues jusqu’à la fin du mois.

Rubriques

Société