Le témoignage bouleversant de la soeur d'Antoine Griezmann, présente au Bataclan

Présente au Bataclan lorsque les terroristes ont tiré sur la foule, le 13 novembre 2015, Maud, la soeur d'Antoine Griezmann, est revenue sur cette terrible soirée...

Hier soir était diffusé sur TMC un tout nouveau format présenté par Alessandra Sublet, qui s'invite en immersion totale dans le quotidien d'une personnalité appréciée des Français. Pour ce premier numéro intitulé "Griezmann Confidentiel", les caméras de la présentatrice se sont rendues chez le footballeur Antoine Griezmann. L'occasion pour l'ancienne animatrice de "C à vous" de découvrir Maud, la soeur du sportif. La jeune femme était présente dans l'enfer du Bataclan, le 13 novembre 2015. Elle a raconté cette nuit terrible, à laquelle elle a eu la chance de survivre.

« Je me disais, je sorti­­rai. Je sorti­­rai vivante. Quand j'étais à l'inté­­rieur, je ne pensais pas à ma famille ou à une personne en parti­­cu­­lier, c'était pour moi, je sors », a-t-elle confié à Alessandra Sublet. 

Pour sa part, l'angoisse était totale pour Antoine Griezmann et ses proches. Le footballeur, qui se trouvait au Stade de France, également visé par un attentat à la bombe, a rapidement appris qu'une fusillade était en cours au Bataclan et il savait que sa soeur Maud s'y trouvait. « Il fallait attendre, il fallait prier », a raconté le sportif, toujours marqué par ces terribles évènements et reconnaissant que sa soeur ait pu s'en sortir. 

"Je remercie celui qui est en haut"

"Nous avons eu très peur. L'angoisse était puissante. Impossible de savoir si elle allait bien. Elle a fini par décrocher. Maud parlait à voix basse. Puis la conversation a été coupée", raconte le footballeur.

"Très tard dans la nuit, elle a pu appeler ma mère en lui expliquant qu'elle était sortie après l'intervention des forces de l'ordre. Elle s'était réfugiée dans un restaurant, avec d'autres survivants, alors que la police continuait les opérations à l'intérieur. Le soulagement a été extrême. Je remercie celui qui est en haut... [...] On pense toujours que ce genre d'événements n'arrive qu'aux autres. Ce n'est pas le cas. Elle aurait pu y passer. Il a fallu se reconstruire", conclu Antoine Griezmann.

Rubriques

Société