Accusé de viols, Tariq Ramadan est maintenu en détention provisoire, a-t-on appris ce mardi de source proche du dossier.

L'islamologue suisse Tariq Ramadan, accusé de viols en France par deux femmes, est maintenu en détention provisoire, apprend-on ce mardi. Il avait été incarcéré dans l'attente d'un débat qu'il avait lui-même sollicité sur son placement en détention provisoire.

Mis en examen vendredi 2 février pour "viol et viol sur personne vulnérable", l'islamologue controversé fait l'objet, en France, de deux plaintes pour viol. La première plainte concerne un viol qui aurait eu lieu à Paris en 2012 et la deuxième un viol sur personne vulnérable, qui se serait déroulé en 2009 à Lyon. Une information judiciaire a été ouverte.

Selon une source proche de l'enquête, Tariq Ramadan reconnaît avoir flirté avec l'une de ses accusatrices, mais nie toute agression sexuelle.

Suite à ces accusations, Tariq Ramadan a été suspendu de ses fonctions de professeur à l'université d'Oxford, où il enseigne depuis 2009. 

Toujours d'après la même source, une nouvelle pièce a été versée au dossier. Elle concerne un vol Londres-Lyon qu'aurait emprunté l'accusé aux heures où l'une des deux plaignantes l'accuse de viol. Il revient maintenant aux trois juges d'instruction désignés dans cette affaire de vérifier la validité de cette pièce dont les enquêteurs ont eu connaissance durant la garde à vue de Tariq Ramadan.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !