Tariq Ramadan : 100.000 euros déjà récoltés pour payer ses frais de justice

Alors que la semaine dernière, les recteurs de la Grande mosquée de Lyon et de celle de Villeurbanne appelaient à la libération immédiate de Tariq Ramadan, une collecte de fonds a été lancée pour payer ses frais de justice. 

D'après le recteur de la Grande mosquée de Lyon et son homologue de Villeurbanne (Rhône), Tariq Ramadan est une personnalité admirée et respectée dans la communauté musulmane. L'islamologue, accusé de viol et viol sur personne vulnérable, peut donc compter sur le soutien de ses adeptes, qui réclament sa libération immédiate et sont même prêts à financer ses frais de justice. Remettant en cause le fonctionnement de la justice, les soutiens de l'islamologue préfèrent dénoncer une "machination sans nom". Ils ont pour cela lancé une collecte de fonds en ligne, qui ce dimanche soir avait déjà récolté la somme de 100.000 euros. Des sous qui serviront à financer la défense de Tariq Ramadan, mis en examen pour deux viols et depuis placé en détention provisoire. 

"Face à une machination sans nom, [il] se trouve confronté à plusieurs affaires dont la bataille sera longue et coûteuse, explique le collectif Free Tariq Ramadan. Plusieurs procédures et de nombreux frais sont d'ores et déjà engagés." Les auteurs de la collecte incitent les internautes à "se mobiliser en contribuant et en partageant cette cagnotte". "C'est ensemble et avec la participation de tous que Tariq Ramadan retrouvera une dignité aujourd'hui bafouée !", conclut le collectif en accompagnant son message par plusieurs vidéos de la femme de l'islamologue, qui continue à soutenir son mari malgré ses tromperies avérées.

Rubriques

Société