La tante de Maëlys se confie sur le cauchemar de la disparition de sa nièce

Au micro de BFMTV, la tante de la fillette disparue depuis août dernier lors d'un mariage a fait part de l'immense désarroi qui s'est abattu sur la famille, alors que le principal suspect dans cette affaire continue de clamer son innocence...

Ce mercredi, une marche blanche était organisée à Pont-de-Beauvoisin, commune de l'Isère où la petite Maëlys a disparu lors d'un mariage, dans la nuit du 26 au 27 août dernier. L'occasion pour nos confrères de BFMTV d'interviewer la tante de la fillette sur la manière dont la famille fait face à ce drame.

"C'est terrible de ne pas savoir si elle est vivante"

"Après le mariage cauchemar, c'est le Noël cauchemar. C'est terrible de ne pas savoir si elle est vivante, si elle n'est plus de ce monde, ce qu'on lui a fait, où elle est, ce qu'on lui fait peut-être encore. On ne sait pas", a confié Séverine.

Dans la nuit du 26 au 27 août dernier, Maëlys disparaissait alors qu'elle participait aux festivités d'un mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, avec ses parents. Quelques jours plus tard, Nordahl Lelandais, principal suspect, était mis en examen pour "meurtre précédé d'un autre crime". Alors que des indices graves et concordants font de cet ancien militaire et maître-chien le principal suspect, le trentenaire continue toutefois de nier les faits qui lui sont reprochés. 

Nordahl Lelandais est également suspecté dans plusieurs autres disparitions qui ont eu lieu dans le même secteur, dont celle d'Arthur Noyer, un jeune caporal disparu au printemps dernier à Chambéry, dont le crâne a été retrouvé dernièrement.

Rubriques

Société