Syrie : l'armée et ses alliés "liquideraient" des djihadistes français

L'ancien député, Alain Marsaud est le fondateur du Service central de la lutte antiterroriste. Invité au micro de RMC, il a évoqué la situation des djihadistes français en Syrie et en Irak.

Au début du mois, Alain Marsaud avait adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron évoquant les djihadistes français en Syrie et en Irak. L'ancien député demandait à ce que les ressortissants nationaux ne puissent pas revenir dans l'Hexagone après la chute de Raqqa.

"Le pardon de la nation et de ses responsables doit avoir ses limites. On ne peut oublier les crimes commis sur notre territoire en particulier le 13 novembre 2015. Empêchez par tous les moyens le retour des assassins et de leurs comparses", écrivait alors Alain Marsaud.

Invité de RMC, le fondateur du parquet antiterroriste a écarté toute possibilité d'un retour des djihadistes français sur le territoire national. "J'entends le discours "bisounours" d'un certain nombre d'intervenants qui nous disent "faut qu'ils rentrent, qu'ils reviennent, il faut pardonner", etc. Et puis il y a la réalité sur le terrain. La réalité c'est que nous sommes en train de nettoyer", a déclaré l'ancien député Les Républicains.

Rubriques

Société