Syrie : Des pistaches contre le froid

Dans le nord-ouest de la Syrie, une nouvelle affaire voit le jour. Celle des écorces de pistaches qui remplaceraient le pétrole.

En effet, le pays connaît une période de crise. Les habitants de la Syrie sont en pénurie de combustibles. A Tal al-Karama, une petite ville située au nord d’Idleb, un syrien a trouvé une brillante alternative au « mazout » (pétrole) et propose des écorces de pistaches. Ce dernier déclare que cette technique est : « saine, elle ne dégage ni odeur ni gaz et coûte moins cher que le mazout ».

L’or noir devient l’or vert

Les écorces proviennent principalement de Turquie et sont vendues généralement 157 euros la tonne, ce qui permet de tenir une année entière, tandis que le baril de pétrole, lui, vaut 117 euros et ne dure pas plus d’un mois.

Ce dernier a fondé une fabrique où travaille une quinzaine d’employés qui confectionne des poêles prévus pour ce nouveau combustible écologique. Victime de son succès, ce producteur ravi, explique : « je prévoyais une production de 500 poêles (...) Mais nous sommes déjà à 2.500 unités produites et les commandes se poursuivent ».

Rubriques

Société