Strasbourg : des selfies intimes de dizaines de lycéennes dévoilés par de mystérieux corbeaux

À Strasbourg, une cinquantaine de lycéennes ont été piégées sur le réseau social Snapchat par de mystérieux corbeaux qui ont récupéré leurs selfies de "nude" afin de les diffuser sur cette application très prisée des jeunes. 

Sur ce compte Snapchat, qui fait office d'espace dédié au "revenge porn" (vengeance pornographique), les ados de Strasbourg sont sollicités pour transmettre des photos dénudées de leurs ex-petites amies, mais également de toutes les filles de leur entourage qui se dénudent sur les réseaux sociaux.

Un phénomène qui inquiète, d'autant plus que les mystérieux corbeaux qui administrent ce compte semblent très bien renseignés. Les journalistes de Complément d'enquête ont interrogé certaines jeunes filles à la sortie des cours. L'une d'entre elles confie avoir "reçu un message d'une personne inconnue", un "nude" de l'une de ses amies. On ne voit pas son visage, mais l'adolescente a reconnu sa chambre. Elle a averti sa copine, qui était déjà au courant de la situation. Et pour cause, l'ensemble de ses contacts sur les réseaux sociaux avait reçu la photo en question... "Je ne sais pas comment je vais faire pour aller au lycée demain, lui a-t-elle confié, tout le monde va me regarder mal..."

Une campagne de cyberharcèlement aux conséquences terribles. "On risque de nous insulter, après on n'a plus d'amis… C'est débile, mais ça fait quand même mal", souligne l'une des lycéennes visées. Les jeunes filles, qui suivent avec assiduité le compte en question afin d'alerter leurs amies qui s'y retrouveraient, confient que la malveillance va encore plus loin comme lorsque l'une d'entre elles a vu ses photos de nu dévoilées, accompagnées de son téléphone portable et même de son adresse.

Rubriques

Société