Strasbourg : agression et grève au CHU

Suite à la violence de l’agression subie par le personnel du CHU de Hautepierre de Strasbourg jeudi matin, un préavis de grève a été déposé pour le 6 septembre aux urgences.

“Un jeune homme amené par les pompiers jeudi vers 11H00 s’en est pris à trois infirmières, deux aide-soignantes, deux ambulanciers, deux pompiers et deux médecins. Il a mordu les deux médecins, un ambulancier a un traumatisme thoracique, une aide-soignante est en arrêt pour cervicalgie, il y a un pouce luxé et il a craché du sang au visage d’une infirmière”, explique Christian Prudhomme, secrétaire général de FO aux HUS (Hôpitaux Universitaires de Strasbourg).

Cet épisode a mené au dépôt d’un droit d’alerte pour “mise en danger des professionnels” ainsi que d’un préavis de grève. Le syndicat demande à la direction de l’hôpital qu’un vigile soit constamment présent aux urgences, et plus seulement en soirée. En avril, une grève avait déjà eu lieu, pendant deux jours, visant à revendiquer le besoin de plus de lits et d’effectifs. Cela fait plusieurs mois que les services d’urgence français font grève tour à tour pour de meilleures conditions de travail.

Rubriques

Société