La stèle d’Abel Chennouf, tué par Mohamed Merah, dégradée

Une partie de la photo de ce militaire tué par Mohamed Merah en 2012 a été arrachée, a constaté son père...

Ce jeudi, une plainte a été déposée par le maire de Manduel (Gard) après avoir constaté qu'une stèle de la commune érigée en la mémoire d'Abel Chennouf, l'une des sept victimes de Mohamed Merah en 2012, avait été abîmé volontairement. 

C'est le père du soldat assassiné par le "tueur au scooter" qui a remarqué cette dégradation. Habitant de Manduel, Albert Chennouf a en effet constaté ce jeudi qu'un bout de la photo de son fils, tué à Montauban (Tarn-et-Garonne), avait été arrachée.

"Le père d'Abel Chennouf a avisé la gendarmerie, mais c'est le maire de Manduel qui a déposé plainte à la brigade de gendarmerie de Marguerittes", a rapporté le lieutenant-colonel Sébastien Baudoux, second commandant du groupement de gendarmerie du Gard. "Les enquêteurs étaient sur place jeudi après-midi pour procéder aux constatations", a-t-il précisé.

Le 15 mars 2012, Abel Chennouf, 25 ans, été tué par Mohamed Merah. Ce sous-officier au 17e régiment des parachutistes avait été abattu par balles avec un autre "béret rouge".

Rubriques

Société