Sortie de scène

Ce qui s’est passé cette nuit n’est pas seulement une mauvaise manière des Américains à l’industrie et à la diplomatie françaises. C’est l’exclusion définitive de l’Europe de l’histoire. Rien de moins. Explication. Jusqu’au XXe siècle, le théâtre de l’histoire est l’Europe. Même si la Seconde Guerre Mondiale consacre la domination des États-Unis – et de sa rivale soviétique, les Européens restent les "autochtones" du terrain où le destin du monde se joue. L’écroulement soviétique (1989) met fin à cette période. À partir des années quatre-vingt-dix, l’histoire déplace son théâtre vers le Moyen-Orient : Irak (dès 1990), Afghanistan, Syrie, etc… L’Europe n’est plus la scène des événements mais elle conserve la puissance de celui qui a souvent dessiné les frontières de cet espace, en est le voisin immédiat, et y pèse militairement et politiquement(singulièrement la France et son refus de participer à l’invasion de l’Irak en 2003). Le retrait Américain d’Afghanistan (septembre 2021) clos cette ère. Le nouveau théâtre devient alors celui de l’affrontement sino-américain, l’espace Pacifique. L’Europe en est totalement absente… à l’exception de la France avec sa présence militaire et son action diplomatico-industrielle).

Rubriques

Société