"Le silence aurait été préférable" : La Voix de l'Enfant choquée par les propos de l'avocat de Nordahl Lelandais

Certains propos tenus par l'avocat de Nordahl Lelandais, passé aux aveux ce mercredi 14 février, ont profondément choqué l'association La Voix de l'Enfant. 

Ce mercredi 14 février, l'avocat de Nordahl Lelandais, Me Jakubowicz, s'est exprimé en conférence de presse suite aux aveux de son client, quelques minutes seulement après avoir appris que les restes du corps de la fillette venaient d'être découverts. L'avocat n'a pas hésité à parler de "rédemption" de son client.

"C'est choquant. Il aurait pu attendre", a réagi ce matin la présidente de l'association La Voix de l'Enfant, au micro de FranceInfo. "Toute personne a le droit à être défendue. Nous sommes pour le respect de la défense, des droits de l'Homme, mais je pense qu'il y a des moments où il faut mieux se taire et dire que c'est une rédemption, que c'est libérateur alors que ses parents viennent d'entendre l'insupportable, l'intolérable. Le silence aurait été préférable", a-t-elle estimé.

Nordahl Lelandais, passé aux aveux après avoir nié son implication dans ce meurtre pendant cinq mois et demi, aurait tué la petite Maëlys "accidentellement", d'après ses dires. Une hypothèse que rejette fermement Martine Brousse. Pour la présidente de La Voix de l'Enfant, la mort de la fillette est tout sauf un accident. "Nous comptons beaucoup sur l'avocat de monsieur Lelandais qu'il fasse que son client dise la vérité.(...) Depuis le début, il nous joue la comédie, donc nous ne pouvons pas non plus accepter aujourd'hui que Maëlys est décédée par accident", a-t-elle insisté. 

Rubriques

Société