Le maire de Sevran (Seine-Saint-Denis), refuse de démonter deux grandes tentes installées par la mairie pour le ramadan, sur le parking d'une cité HLM. Le bailleur social a obtenu du tribunal administratif le retrait des tentes. 

"Il n'y a pas de mosquée digne de ce nom dans le quartier"déplore le maire de Sevran, Stéphane Blanchet, qui refuse de démonter les deux grandes tentes installées, comme chaque année, sur le parking d'une cité HLM. Ces tentes ont été montées pour permettre aux musulmans de se rassembler et de prier durant le ramadan. Mais le bailleur social a obtenu auprès du tribunal administratif que les tentes en question soient démontées. 

Le maire, qui reconnaît ne pas avoir prévenu le bailleur social de l'installation des tentes, ne comprend pas cette action en justice. "Je tiens à présenter mes excuses auprès du bailleur et faire en sorte que nous travaillons main dans la main", assure-t-il auprès de FranceInfo. Stéphane Blanchet, qui refuse de démonter les tentes, a pris un nouvel arrêté de réquisition du parking et transmis de nouveaux éléments au tribunal, soulignant un risque de trouble à l'ordre public si la décision de démonter les tentes était effective. "Aujourd'hui à Sevran, il n'y a pas de mosquée digne de ce nom dans ce quartier", justifie l'élu "je ne crains pas qu'il y ait des fidèles qui se transforment en émeutiers mais je crains juste qu'on déçoive beaucoup de monde".

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !