S'estimant victime de propos racistes, un banquier vole 380.000 euros à une cliente

Excédé par les remarques "racistes" de sa cliente, un banquier de Bobigny s'est vengé en lui dérobant une importante somme d'argent. Il sera jugé ce jeudi.

Le banquier de 27 ans, par ailleurs en conflit avec sa hiérarchie, n'en pouvaient plus des phrases "racistes" de l'une de ses clientes, octogénaire. "Pour se venger", selon son avocat, il l'a alors escroquée. Il sera jugé ce jeudi à Bobigny pour avoir détourné près de 400.000 euros d'un plan d'assurance-vie ouvert par sa cliente.

Pour son avocat Me Abitbol, qui s'est confié à l'AFP, son client a avec ce geste "manifesté son mal de vivre au travail". "Surmené" et "humilié" par sa hiérarchie, avec qui il est en conflit, le banquier aurait craqué face aux "propos racistes et islamophobes tenus selon lui par sa cliente".

Deux appartements et des lingots d'or

Pour "se venger", le jeune homme qui était en poste dans une agence LCL d'Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, aurait détourné entre mars et décembre 2016 pas moins de 380.000 euros de l'épargne de sa cliente, âgée de 89 ans. 

C'est le directeur de l'agence qui finira par remarquer le stratagème de son employé en s'étonnant du brusque changement d'adresse de la cliente. Après l'avoir contactée, cette dernière lui expliquera n'avoir jamais changé d'adresse avant d'aller porter plainte. 

En effet, l'adresse renseignée par le banquier était celle d'un bien immobilier qu'il s'était acheté avec l'argent détourné. Ce logement, ainsi qu'un deuxième appartement payé également avec l'argent de la cliente escroquée, ont été saisis. 36.000 euros de lingots d'or ont été découverts par les enquêteurs lors des perquisitions. 

Mais pour l'avocat du banquier, "il n'y a pas de caractère crapuleux, pas de volonté de s'enrichir". "Il a gardé les lingots chez lui et l'appartement était à son nom. Il savait qu'il les rendrait", affirme le conseil.

La banque, qui s'est portée partie civile au procès pour être indemnisée, a remboursé la cliente.

Rubriques

Société