Seine-Saint-Denis : prison ferme requise contre le policier qui avait frappé un homme à terre

La vidéo amateur de la scène, tournée à l'aide d'un téléphone portable par un témoin, avait fait le tour des réseaux sociaux et provoqué un véritable tollé. 

La scène avait été filmée par un témoin, à l'aide de son smartphone. Les images, choquantes, avaient défrayé la chronique, et pour cause, on pouvait y voir un policier en train de frapper un homme à terre, l'accusant d'avoir uriné sur son véhicule. Ce lundi 20 novembre à Bobigny, un an de prison dont six mois fermes ont été requis contre le fonctionnaire de police mis en cause.

« La police ne protège pas mais agresse »

Pour le procureur Loïc Pageot, qui a également requis cinq ans d'interdiction d'exercer à l'encontre du policier de 32 ans poursuivi pour violences aggravées avec Incapacité totale de travail (ITT) de moins de huit jours, cette affaire dans laquelle « la police ne protège pas mais agresse », est une « honte ».  

Un second policier, âgé de 27 ans est poursuivi pour non-assistance à personne en péril. Présent au moment des faits, il n'a rien fait pour empêcher son collègue de frapper l'homme à terre. Six mois de prison avec sursis et six mois d'interdiction d'exercer ont été requis contre lui.

Rubriques

Société