Scandale pédophile dans l'Eglise catholique : les évêques chiliens remettent leur démission au pape

Mardi, le souverain pontife avait remis aux évêques chiliens un document dans lequel il reconnaissait les fautes de l'Eglise chilienne dans les scandales de pédophilie.

C'est un véritable coup de théâtre au sein du Vatican. Ce vendredi 18 mai, la conférence épiscopale chilienne a annoncé que les 34 évêques venus rencontrer le pape à Rome avaient remis leur démission. Des démissions qui s'inscrivent dans le contexte d'un rapport rendu par le souverain pontife, concernant un vaste scandale de pédophilie au Chili. 

"Nous, tous les évêques présents à Rome, avons remis nos postes entre les mains du Saint-Père afin qu'il décide librement pour chacun d'entre nous", indique la déclaration des évêques chiliens, lue devant la presse. 

Mardi, le pape avait remis aux 34 évêques venus le rencontrer à Rome un rapport, dans lequel il admettait une faillite de l'Église catholique chilienne dans les nombreux scandales pédophiles qui l'ont secouée. Ensuite, le souverain pontife avait reçu ces évêques à huis clos, le temps de quatre séances pour prendre conscience de la réalité, rapporte Le Monde. 

Dans le rapport en question, épais de 2.300 pages et rédigé par deux enquêteurs dépêchés par le pape pour enquêter sur de nombreux cas d'agressions sexuelles et abus de pouvoir au sein de l'Église chilienne, on apprend notamment que des religieux expulsés de leur ordre pour "comportements immoraux" ont été accueillis par d'autres diocèses et chargés de missions en contact direct avec des mineurs.

Rubriques

Société