Scandale jambon de Parme : des conditions d'élevage de cochons plus que douteuses

Une vidéo-choc partagée par des associations de défense des animaux a révélé les conditions désastreuses dans lesquelles sont entreposés les cochons tués pour produire le fameux jambon de Parme. 

Si les conditions d'élevage des animaux sont de plus en plus pointées du doigt, c'est la production de jambon de Parme qui est cette fois dénoncée, pour le mauvais traitement infligé aux cochons utilisés

Des images-chocs

Une vidéo des plus choquantes a été publiée par l'organisation Eurogroup for animals : on peut y apercevoir les mauvaises conditions dans lesquelles sont entreposés les cochons utilisés pour faire le fameux jambon de Parme. Six élevages ont été la cible de l'enquête, situés en Italie à Brescia, Cremona et Mantua : "Les entreprises visitées sont des élevages gigantesques, contenant chacun entre 3000 et 10.000 cochons" explique l'association de défense des animaux GAIA, qui a partagé les images tout comme L214, Welfarm, et la Fondation Brigitte Bardot. "Détenus dans des enclos surpeuplés, les cochons urinent sur leurs congénères. La vidéo montre deux fœtus avortés, au sol, à côté de leur mère morte", s'indigne-t-elle. 

Des conditions d'hygiène abominables

Sur la vidéo, on peut  apercevoir dans quelles affreuses conditions les cochons vivent : des queues amputées et des cadavres sont stockés dans des containers, les animaux semblent souffrir de diverses maladies, ils sont affamés, certains sont paralysés, on peut même en apercevoir en train de manger les oreilles de leurs camarades "par ennui et frustration".  « À la vue des images, il est clair que l'Europe n'a pas de quoi être fière de son jambon de Parme. L'enquête révèle au contraire une situation scandaleuse d'infractions aux règles européennes et au bien-être animal. GAIA appelle les supermarchés à cesser la vente de jambon de Parme » a exprimé GAIA

Selon la directrice d'Eurogroup for animals : "Ces révélations sont d'autant plus choquantes que c'est une industrie qui reçoit des millions de subventions de l'UE pour des mesures de promotion sans avoir à respecter d'abord les exigences les plus élémentaires en matière de bien-être animal".

Rubriques

Société