Du sang de dinosaure retrouvé à l'intérieur d'une tique

Des chercheurs ont découvert une tique contenant du sang de dinosaure datant d'environ 99 millions d'années.

Ce ne sont pas moins de quatre tiques fossilisées qui ont été découvertes par des chercheurs espagnols et britanniques lors d'une expédition en Birmanie. Parmi ces tiques, vieilles de 99 millions d'années, l'une d'entre elles possède en son sein du sang de dinosaure. C'est la revue Nation Communications qui a partagé cette découverte dans sa dernière édition.

"Il est extrêmement rare de découvrir des fossiles de parasites hématophages directement liés aux restes de leurs hôtes", a expliqué l'un des auteurs de cette étude, Xavier Delclos. En plus de ce sang, une plume a été retrouvée accrochée à une tique. "Alors que les oiseaux sont les uniques descendants des dinosaures théropodes à avoir survécu à l'extinction de masse de la fin du Crétacé, il y a 66 millions d'années, les tiques ne se sont pas juste accrochées à la vie, elles se sont développées", expliquent les scientifiques. 

L'ADN n'est pour l'instant pas exploitable

Dans l'incapacité d'extraire le sang de la tique, les chercheurs ont expliqué que pour l'instant cette précieuse découverte était inexploitable. "Toutes les tentatives pour extraire L'ADN des échantillons d'ambre se sont révélées infructueuses", a détaillé le musée d'histoire naturelle de l'université d'Oxford par le biais d'un communiqué.

Rubriques

Société