Seul membre encore en vie des commandos du 13 novembre 2015, Salah Abdeslam a fait savoir qu'il refusait désormais de comparaître à son procès, dont la suite est prévue ce jeudi.

Jugé depuis lundi à Bruxelles pour une fusillade contre les forces de l'ordre, qui avait eu lieu le 15 mars 2016 alors qu'il était en cavale après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos de djihadistes qui s'étaient attaqués à Paris, ne souhaite plus comparaître à son procès. 

20 ans de prison requis

Depuis ce lundi 5 février, Salah Abdeslam, qui est jugé à Bruxelles avec son complice Sofiane Ayari, refuse de s'exprimer. Il a simplement fait savoir qu'il s'en remettait à Allah et n'avait pas peur de la justice des hommes. Les deux hommes sont accusés d'avoir tiré sur des policiers à la mi-mars 2015, alors qu'is étaient en cavale et qu'ils se trouvaient en planque à Bruxelles. "Je n'ai pas peur de vous, je n'ai pas peur de vos alliés, de vos associés, je place ma confiance en Allah et c'est tout", a lancé Salah Abdeslam. 

Au terme de la première journée d'audience, le parquet a requis une peine de 20 ans de prison à l'encontre de Salah Abdeslam, Français d'origine marocaine âgé de 28 ans, et Sofiane Ayari, un Tunisien de 24 ans.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !